Ferrari en difficulté : Sainz critique l’abandon de l’upgrade et s’inquiète pour l’avenir

Le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone a été le théâtre d’une nouvelle déconvenue pour l’écurie Ferrari. Carlos Sainz, pilote de l’équipe italienne, a exprimé sa frustration concernant l’abandon du package d’améliorations introduit lors du Grand Prix d’Espagne le mois dernier. Cette décision soulève des questions sur la capacité de Ferrari à rivaliser avec ses concurrents dans la suite de la saison.

Un retour en arrière préoccupant pour Ferrari

L’équipe Ferrari avait introduit des améliorations significatives sur sa monoplace lors du Grand Prix d’Espagne, dans l’espoir de combler l’écart avec Red Bull et McLaren. Cependant, les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes. Carlos Sainz et son coéquipier Charles Leclerc ont éprouvé des difficultés à trouver le rythme escompté sur le circuit de Barcelone-Catalunya.

Les performances décevantes se sont poursuivies lors des courses suivantes, avec des résultats en deçà des objectifs de l’équipe. Face à cette situation, Ferrari a pris la décision radicale de revenir à la configuration utilisée lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne en mai. Ce retour en arrière est un coup dur pour l’écurie italienne, qui se retrouve désormais dans une position délicate par rapport à ses rivaux.

Sainz exprime son mécontentement

Carlos Sainz n’a pas mâché ses mots pour exprimer sa déception face à cette situation. Le pilote espagnol a déclaré que le package d’améliorations abandonné n’était « clairement pas assez bon ». Il a souligné le fait que Ferrari se retrouve maintenant avec la même voiture qu’à Imola, alors que les autres équipes ont continué à progresser.

Le triple vainqueur en Grand Prix a également mis en lumière les conséquences à long terme de cet échec. Selon lui, Ferrari a perdu deux à trois mois de gains de performance en soufflerie et de développement potentiel. Cette perte de temps précieux pourrait avoir des répercussions importantes sur la compétitivité de l’équipe pour le reste de la saison.

Un écart qui se creuse avec la concurrence

Le Grand Prix de Grande-Bretagne a confirmé les difficultés de Ferrari face à ses rivaux. Bien que Sainz ait réussi à se battre par moments avec les leaders de la course, il a dû se contenter d’une cinquième place. Son coéquipier Charles Leclerc a connu une course encore plus compliquée, terminant à une décevante 14ème position.

Sainz a souligné que cette course représentait un « retour aux bases » pour Ferrari, avec une voiture dont ils connaissent le comportement. Cependant, il a également admis que leurs rivaux ont clairement pris une longueur d’avance. Cette situation place Ferrari dans une position délicate pour la suite du championnat.

L’écurie italienne se trouve désormais face à un défi de taille. Elle doit non seulement comprendre les raisons de l’échec de son dernier package d’améliorations, mais aussi trouver rapidement des solutions pour combler l’écart avec ses concurrents. Le temps presse pour Ferrari, qui risque de voir ses ambitions pour la saison s’éloigner si elle ne parvient pas à redresser la barre rapidement.

La frustration exprimée par Carlos Sainz reflète l’ampleur de la tâche qui attend Ferrari. L’équipe devra faire preuve de résilience et d’innovation pour surmonter cette période difficile et retrouver sa place parmi les meilleures écuries de la grille. Les prochaines courses seront cruciales pour déterminer si Ferrari est capable de rebondir et de relever ce défi de taille.

Publications similaires